La fête -  titre provisoire  - 

Spectacle participatif intergénérationnel

Coproduction : municipalité de Vierzon.
Soutien :
DRAC Centre Val de Loire.

Création le 20 juin 2023 à la Décale à Vierzon.

6333330e-7f81-4dd5-872d-8dc33c485bf1_edi

Durée prévisionnelle : 2 heures.

Mise en scène et scénographie : Niko Lamatière.
Assistanat à la mise en scène et jeu : Célia Bounioux.
Texte : Niko Lamatière et Célia Bounioux.
Musique : Géraldine Gallois, Guillaume Rivière et Diégo Gernais.
Chant : Catherine Roux.
Son : Olivier Perrin.
Chorégraphie : Cécilia S. et Alexandre Lauouvea.
Danse : Alexandre Lauouvea.
Costumes : Maureen Goux.

IMG_9015_edited.jpg
IMG_9012.jpeg

Des forains nous convient à partager leur fête itinérante, occasion pour toutes et tous de s’amuser, se laisser aller à la fantaisie et au plaisir d’être ensemble !

Une fête qui célèbre l’instant présent…

Une fête qui invite la vie dans tout ce qu’elle a tant de beau que de fracturé…


Sous l’impulsion d’une Madame Loyale aussi extravagante qu’intrigante, le public circule librement d’un stand à l’autre, à la découverte de personnages atypiques et de numéros plus insolites les uns que les autres : puces acrobates, cabinet de curiosités, jeux de cartes, fléchettes, pêche aux canards et chamboule tout.

Avec sa buvette ambulante, la fête fait place au bal mené par nos forains qui deviennent tour à tour musiciens, comédiens et danseurs !

11281e66-5535-4ab8-8ba1-7bc606affa97_edi

Le projet est né à la suite des confinements engendrés par la crise sanitaire, des moments vécus comme suspendus hors du temps. On a pu combler l’ennui en parcourant les spectacles mis en ligne, en faisant des apéros visio et en prenant le temps de se recentrer sur son bien être personnel. Mais qu’en était-il de notre rapport aux autres ?

Comme la plupart d’entre nous, Niko Lamatière est sorti des confinements marqué par cet incontournable manque de lien social, comme amputé de quelque chose...

Ce quelque chose, c’est l’autre, c’est l’échange, c’est le partage.

Un quelque chose de vital.
Savourer la solitude ne prive pas pour autant du besoin de l’autre et de la nécessité à trouver du plaisir partagé. En ce sens, l'une des premières envies de Niko Lamatière a été de retrouver la joie et les ambiances festives.

 

Le bal.

Quoi de mieux qu’un bal pour nous rassembler, relier nos corps et nous remettre au contact de nos émotions, nous reconnecter à l’autre, lâcher prise, et tout simplement nous amuser ?

Ça, c’était le premier temps de la réflexion.
L’impulsion première d’un homme en quête de reconnexion avec le monde.
Plus tard est venue l’idée de la fête foraine, teintée des univers du cirque et du cabaret.
Passé ce besoin personnel de retrouver le contact, c’est le metteur en scène qui s’est questionné : surtout ne pas se contenter de mener un bal sans une dimension artistique créative, sans une recherche scénographique, sans l’invention de personnages au service d’une histoire...

Le bal fera partie intégrante d’une fête foraine à l’image de celles d’antan, mais une fête foraine inscrite dans une modernité, une actualité, un imaginaire qui amènera à dépasser les codes établis : l’inspiration de la fête traditionnelle et populaire mêlée à la touche des 3 Cris… un peu… non… complètement folle !
Une revisite de la fête foraine d’autrefois qui invite petits et grands à rencontrer des êtres plus atypiques les uns que les autres, derrière des stands à faire des numéros, ou sur la piste de danse à inviter le public.
Étranges, mystérieux, parfois même dérangeants, mais avec la volonté commune de vibrer tous ensemble.

Ce nouveau spectacle des crieurs se veut intergénérationnel, mêlant danses, jeux et numéros.

L’univers forain ramène autant à l’enfance que le bal ramène à nos années de jeunes ou adultes plus âgés.

On brasse et on fait s’embrasser entre elles l’enfance, l’adolescence, la vieillesse, toutes ces étapes que l’on traverse au cours d’une vie...